Fabrication des pailles et changement climatique

Fabrication des pailles et changement climatique

Des pailles biodégradables pour lutter contre les plastiques par la valorisation des “Rambo” ou Lepironia articulata

L’utilisation des pailles végétales faites à base de Lepironia articulata « Rambo ou Penjy » en malgache, contribuent à la lutte pour la sauvegarde de l’environnement.

À Madagascar, de matière première pour tisser des chapeaux, des paniers ou encore des nattes, Lepironia articulata, “Rambo” ou “Penjy” en malgache, contribuent à la lutte pour la sauvegarde de l’environnement. Les femmes malgaches ont toujours utilisé ces matières premières pour faire divers objets artisanaux. Cette fois-ci, nous voulons étendre ces activités en visant d’autres objectifs, plus environnementaux.

Ces plantes sont connues pour préserver contre l’érosion. Vivant dans les milieux marécageux, elles contribuent aussi à la restauration des bas-fonds et la réserve d’eaux.

Même si l’éradication ou la réduction de l’emploi des pailles en plastique se fait surtout dans les pays développés, Madagascar emprunte le même pas via un projet de valorisation des Lepironia Articula. Selon les écologistes, les plastiques sont considérées comme l'une des pires pollueurs au monde. Chaque année, des millions de tonnes de plastiques se retrouvent dans les océans, en raison de la mauvaise gestion des déchets ménagers ou municipaux.

Notre société est la première à Madagascar à vouloir défendre les causes environnementales par la valorisation des « Rambo ». Les pailles en bio sont donc pour nous des options alternatives à celles en plastiques et contribue au développement durable de la population locale et la protection de l’environnement.